Monika GRYGIER - Article de Giulio-Enrico Pisani

by Bettina Richarme | June 17, 2015

view the artworks of Monika GRYGIER >

Exposition TIME STREAM à la CULTUREINSIDE.gallery

«Time stream», c’est en effet le titre tout à la fois éloquent et mystérieux dont Madame Gila Paris, la directrice de la Cultureinside gallery (1) intitule aujourd’hui la rencontre d’œuvres marquantes de trois femmes plus que talentueuses derrière les vitrines de son espace d’exposition, rue Notre-Dame, à Luxembourg centre. «Klein aber fein» dit-on en allemand dans ce cas, qui signifie «petit, mais fin, subtil, agréable». J’aimerais cependant encore qualifier, sans exagération aucune, cette exposition de plaisante, d’enrichissante, voire d’exceptionnelle, car la contraposition internationale, générationnelle et qualitative des sculptures et des tableaux qui nous sont présentés intrigue et enchante du même coup. Ni le passant occasionnel ou curieux, ni l’amateur profane ou éclairé d’art contemporain, ne sauraient rester indifférents.

Monika Grygier, qui, née en 1970 à Lodz (Pologne), vit aujourd’hui en Espagne, où elle permet aux multiples facettes de son talent de rayonner en autant de perspectives picturales. Nous ne découvrirons cependant ici qu’une seule de ces différentes perspectives. C’est la plus accomplie pour l’heure, celle dont la galeriste nous confie avec justesse qu’elle manipule «... des espaces et les activités humaines en intégrant les aspects du temps. Sa vision urbaine nous rappelle «The Broadway Boogie Woogie» de Piet Mondrian. Des variations de couleurs brunes et grises «froides» soulignent l’approche cosmopolite». Évoluant librement entre abstraction et vue aérienne très stylisée, elle étend sa peinture à dominante camaïeu avec une harmonie subtile, comme dans ses tableaux «Miercoles a las 23.45 en la ciudad», mais souvent menacée, comme dans «Miercoles por la tarde en abril» ou «Ayer en la ciudad», par l’intrusion du chaos dans l’ordonnancement quasi-géométrique de la cité.
Déjà premier prix lors du XIXème concours national de jeunes talents de Pologne à Katowice en 1987, elle est diplômée en 1993 aux Beaux-arts de l’Université d’Opole (Pologne) sous la direction de Stanislaw Bialoglowicz, ainsi qu’en 1996 à L’Université Sla­skie de Cieszyn, toujours en Pologne. Disciple du grand peintre Jerzy Wronski, membre du Groupe de Cracovie, formation d’artistes de renommée internationale comme Jonasz Stern, Tadeusz Kantor, Maria Jarema, etc., Monika Grygier ne démérite en rien de ses maîtres. Elle mérite, bien au contraire, amis lecteurs, que vous découvriez ses œuvres à votre tour, ainsi que l’on fait et le feront encore un grand nombre d’amateurs d’art contemporain qui résident ou passent par la ville de Luxembourg.


Giulio-Enrico Pisani, Zeim vum Lëtzebuerger Vollek, 18 décembre 2013


(1) CULTUREINSIDE. gallery, 8 rue Notre-Dame, coin rue Chimay, Luxembourg centre

view the artworks of Monika GRYGIER >

Share:   Facebook / Twitter